• Français
  • English

La filière vin dans le monde et en France

La production de vin à base de raisin est une activité qui remonterait selon les dernières découvertes archéologiques à plus de 7000 ans. Vingt huit siècles plus tard, l’activité est présente dans le monde entier.

Aujourd’hui encore, ce secteur d’activité  représente un poids considérable dans l’économie mondiale. Depuis des décennies, le trio de tête reste européen  et se partage selon les années la première place : la France, l’Italie et l’Espagne.

Ces trois pays représentent la moitié de la production mondiale

Avec 292.3 millions d’hectolitres produits dans le monde, la production 2018 enregistre la plus forte hausse depuis 2004. Une nouvelle fois, l’Italie confirme sa place de 1er producteur mondial avec 54.8 millions d’hectolitres produits suivie par la France avec 49,1 millions d’hectolitres. L’Espagne occupe la troisième marche du podium avec 44,4 millions d’hectolitres produits en 2018.

 

Après une année 2017 marquée par une très faible production, la production mondiale s’établit en 2018, selon l’OIV, à 292,3 millions d’hectolitres, proche des records enregistrés en 2004.L’Italie, la France et l’Espagne ont enregistré des hausses spectaculaires : 54,8 Miohl  pour l’Italie qui confirme sa première place de producteur mondial, 49,1 Miohl pour la France et 44,4 Miohl pour l’Espagne.

Malgré des attaques sévères de mildiou, le Portugal stabilise sa production (6,1 Miohl)  ; seule la Grèce affiche une baisse de production ( 2,2 Miohl).

Pour la quatrième année année consécutive, la production reste élevée aux Etats-Unis, proche de celle de 2017. Avec près de 24 Miohl, ils maintiennent leur rang de quatrième producteur mondial.

L’Argentine et le Chili enregistrent également de fortes hausses de leur production qui s’établit respectivement à 14,5 Miolh et 12,9 Miolh, à l’inverse du Brésil qui a connu en 2018 une légère diminution de sa production s’établissant autour de 3,1 Mhl.

Avec une production quasiment identique à 2017 (12,9 Miolh) l’Australie perd sa place de cinquième producteur mondial au profit de l’Argentine.

La Chine annonce une production de 9,3 Miolh en fort recul par rapport à l’année précédente.

Enfin, la Nouvelle Zélande confirme un niveau élevé de production ( 3 Mlh) sensiblement identique à 2017.

A noter que les premières estimations de récolte 2019 dans l’hémisphère sud sont à la baisse à l’exception de la Nouvelle Zélande en raison de fortes chaleurs.

  • Italie – 54,8 millions d’hectolitres 19%
  • France – 49,1 millions d’hectolitres 17%
  • Espagne – 44,4 millions d’hectolitres 15,5%
  • Etats-unis – 23,9 millions d’hectolitres 8%
  • Argentine – 14,5 millions d’hectolitres 5%
  • Australie – 12,9 millions d’hectolitres 4.4%

Malgré une réduction des surfaces durant la dernière décennie, le vignoble mondial semble se stabiliser et représente 7,4 millions d’hectares cultivés, avec une concentration de 60 % en Europe ; avec 969 mha (milliers d’hectares), l’Espagne affiche la plus grande superficie mondiale de vignes.En France, on constate même une augmentation des terres cultivées de près de 10% ; le vignoble français couvre en 2018 une surface de 810 mha. Même phénomène observé en Italie où la superficie viticole atteint 706 mha.

La baisse du vignoble européen est compensée par l’augmentation des surfaces cultivées en Chine et en Amérique du Sud notamment. 6 % du vignoble mondial se situe aujourd’hui en Chine qui reste avec 875 mha le deuxième vignoble mondial. En surface on recense sur le continent asiatique 13 zones de production (la plus grande étant la Chine) avec environ 800 producteurs.

Si la surface cultivée a tendance à diminuer aux Etats Unis, l’Argentine et le Chili  et le Mexique continuent à étendre leurs vignobles.

L’activité viticole représente sur le continent africain 4% des cultures et se concentre essentiellement dans les pays du Maghreb et en Afrique du Sud.Dans ce pays, le vignoble a tendance à se rétracter lentement.

Enfin,avec 3% du vignoble mondial, soit 145 mha, l’Australie fait partie des grandes nations viticoles, ainsi que la Nouvelle Zélande qui n’exploite que 39 mha.

 

Malgré une tendance de consommation orientée à la baisse à cause des mesures de santé publique,la France reste le deuxième pays consommateur de vin soit 11,3% de la consommation mondiale derrière les USA. Dans ce pays en particulier, la consommation de spiritueux a augmenté de 1,9%  et celle du vin  de 0,4% , augmentation qui profite entre autre aux vins rosés.

Les préoccupations de santé et de bien-être mettent également en évidence de nouveaux comportements  chez les jeunes européens.

« La période comprise entre l’an 2000 et 2013 a été caractérisée par un déplacement de la consommation de vin : 39 % de la production de vin est aujourd’hui consommée en dehors des pays européens, contre 31 % en l’an 2000″ estime l’OIV.

Selon l’OIV, la consommation mondiale en 2018 est estimée autour de 246 millions d’hectolitres.

Les Etats Unis reste le premier consommateur mondial, en légère progression par rapport à 2017 avec 33 Miolh.

La consommation mondiale a tendance à se stabiliser : consommation stable en Europe à l’exception de l’ Espagne, du Portugal et de la Roumanie; consommation en baisse enregistrée en Amérique du Sud et en Chine.

En 2016 le marché mondial, considéré ici comme la somme des exportations de tous les pays, atteindrait en volume 104,1 millions hl, une baisse de 1,2% par rapport à 2015 et en valeur 28,9 Mrd EUR, une hausse de 2% / 2015.

Cocorico pour les exportations de vin français et ses 300 000 emplois induits.

En France, la vigne est cultivée dans des régions très différentes et occupe 3 % du territoire national soit environ 810 000 hectares (données 2018).

Le climat tempéré, la diversité des cépages ainsi que la variété des sols français favorisent la culture de la vigne sur l’ensemble du territoire :

  • L’Alsace, la Champagne, la Bourgogne, au climat continental
  • le Bordelais, le Sud-Ouest et la Vallée de la Loire, au climat atlantique
  • la Vallée du Rhône, le Languedoc Roussillon, la Provence et la Corse, au climat méditerranéen.

La production du vin, qui est l’un des principaux symboles de la gastronomie et de l’art de vivre « à la française » permet tous les ans à 85 000 exploitations de produire une moyenne de 45 millions d’hectolitres de vins ( 49,1 Miohl en 2018). Elle se répartit entre environ 46% d’AOP, 28% d’IGP et 17% de vins aptes à produire une eau de vie (cognac majoritairement),9 % divers vins.

Le prix des vins à la production ayant progressé pour toutes les catégories ( +14 % pour les AOP, + 9% pour les vins de pays), le secteur reste bénéficiaire et les exportations connaissent de nouveaux records.

La France exporte 30% de sa production. Ses principaux clients sont : l’Allemagne, la Belgique et le Royaume-Unis (malgré le brexit) au niveau européen ; la Chine et les Etats Unis pour les pays tiers, suivi du Japon. Les exportations de vins tranquilles en AOP représentent près de 54 % des exportations.

La balance du commerce extérieur français a connu en 2017 une performance historique. Avec un chiffre d’affaires de 12,9 milliards d’euros (soit une progression d’1 milliard d’euros par  rapport à l’année précédente), le vin consolide sa place de 2e secteur exportateur national derrière l’aéronautique et le 1er secteur exportateur agroalimentaire.

Actualités ISV

L’ISV apparait dans le journal Le Monde

  Dean Zhou, un ancien étudiant chinois de l'ISV est à l'honneur ! Beaucoup d'autres...

Tout savoir sur l’Institut Supérieur du Vin

La Directrice de l'ISV Véronique Soulié nous présente le cursus, la pédagogie, les...

Henri, ancien étudiant, aura sa place dans les nouvelles Halles Laissac!

Henri, ancien étudiant de l'ISV, aura sa place dans les nouvelles Halles Laissac de...

L’ISV dans Terre de Vins : Dossier Formations 2018

Une nouvelle fois, les nouveautés de l'ISV sont à l'honneur dans Terre de Vins....

L’ISV, classé par les Echos, 3ème école de commerce dans le vin la plus prisée!

L’article complet est à découvrir en cliquant ici :   Source : Théa Ollivier | 02/10/2015 – Start...

Abbaye de Valmagne & Paul Mas

Première sortie de l'année pour nos étudiants ! Au programme, découverte de l'Abbaye...

Remise des diplômes 2018

L'Institut Supérieur du Vin a eu le plaisir d'inviter ses étudiants et les anciens de...

Voyage découverte à Barcelone

Voyage Scolaire à Barcelone, nos étudiants ont eu la chance de visiter les domaines...

Découvrez les premiers suivis des stages de nos élèves de la promo 2017/2018

Amaury, en stage en Afrique du Sud chez Idiom Wines. Huiwen, en stage à...

Vinisud 2018

Retour sur Vinisud 2018 : nous y avons rencontré nos étudiants, anciens étudiants et...

RENCONTRE AVEC LE PLUS GRAND VIN DU LANGUEDOC

« Il n’y a pas de vignobles prédestinés, il n’y a que des entêtements de civilisation...

La plateforme Winalist.com, exemple de l’œnotourisme de demain ?

« Comment ça tu ne trouves rien sur internet ? Je t’avais dit de regarder...

Dans les coulisses du Clos-Vougeot

La confrérie du Clos Vougeot est née le 16 novembre 1934 à Nuit St Georges....

Le Vin de Pierre Richard

Nombreux sont parmi les acteurs et réalisateurs ceux à se consacrer au métier de...

Sakément bon, le japon s’immisce sur les tables de la capitale

Notre soif de nouvelles tendances nous a conduits tout droit à Paris où, plus “in” que...

Diane Jurdyc et Alice David

Alice : " Mon intérêt pour le vin s‘est développé lors d’un stage dans un négoce de vin, dans le cadre de mon BTS Assistant(e) de Gestion. J’ai décidé de m’inscrire à l’ISV pour en apprendre plus sur les opportunités qu’offre le secteur vitivinicole.J’y ai finalement...

Ewa Crétois

"Après mon master LEA, j'ai décidé de conjuguer mon amour pour le vin et pour les langues. L'ISV m'a offert la possibilité de me professionnaliser en un temps record, de rencontrer bon nombre de professionnels de la filière vin. Ce que je retiendrai le plus de cette...

Adélaïde Julien

"Je suis arrivée à l'ISV après avoir travaillé en tant que sommelière à Paris et, ce qui m'a séduit dans cette école, c'est l'importance donnée à l'entreprise. J'ai pu en un an acquérir de nombreuses notions sur le marché du vin. Merci à l'ISV pour son accompagnement...

Jianqi Wu

"J’ai effectué le Bachelor et le MBA Wine and International Markets à l’ISV de Montpellier. L'entreprise dans laquelle j'ai effectué mon stage de 6 mois en MBA m'a embauché à l'issue de celui-ci. Je suis chargé de missions en Asie pour l’Agence de l’Alimentation...

Pauline Gibert

"Mon entrée en Bachelor Commerce et Marketing du Vin aura marqué un tournant décisif de ma carrière professionnelle. Après un BTS Commerce International et un goût certain pour la filière vin, j’ai intégré l’ISV sous la recommandation d’une personne de confiance....

Antoine Verniaut

"Après un DUT en Techniques de Commercialisation et fort de quelques expériences enthousiasmante autour de la commercialisation des vins, j’ai décidé de me spécialiser dans ce secteur. L’institut supérieur du Vin m’a donc permis d’acquérir connaissances et culture...

Héloïse Audoubert

"J'ai choisi le MBA Wine and Internet Markets pour me spécialiser dans la filière vin. Je ne regrette pas ce choix car j'ai acquis toutes les connaissances et compétences nécessaires pour être une vraie professionnelle. Grâce à l'enseignement de très bonne qualité...

Christophe de Vathaire

« J’ai intégré l’ISV en Octobre 2014 en MBA « Wine & International Markets ». Cette année d’étude m’a permis d’obtenir beaucoup de notions sur le marché du vin dans une ambiance toujours très professionnelle et amicale. En Janvier 2015, j’ai commencé mon stage au sein...

Tiphaine Heitz

"Après un cursus dans le commerce des vins et l’œnotourisme, j’ai souhaité poursuivre mes études à l’Institut Supérieur du Vin car la formation MBA Wine Tourism and Communication venait dans la logique et en complément de mon cursus scolaire et professionnel. L’ISV a...

Caroline Poulain

Après un bilan de compétences, j’ai décidé d’entreprendre une reconversion professionnelle via un CIF (Congé Individuel de Formation). Je souhaitais exercer un métier alliant relationnel client,  développement commercial et pratique des langues étrangères, le tout...

Patricia Elu

Venue du secteur public, avec un master en « Gestion et Management des Entreprises », j’ai décidé de changer d’orientation et d’effectuer un MBA « Wine and International Markets » dans le but de créer ma société et de valoriser un produit de qualité. Je viens d'ouvrir...

Florian Masson

« J’ai intégré la première promo de l’ISV en Octobre 2013. Ce MBA m’a permis d’acquérir le socle de connaissances et de cultures nécessaire à l’exercice des métiers de la filière vin. J’ai réalisé un stage au sein d’un très beau domaine du Pic Saint Loup ou j’y ai...

Martin Guilloteau

"Diplômé d’un Bachelor en Marketing et après une année passée à travailler à l’étranger, je souhaitais compléter mon diplôme avec une formation plus spécialisée et professionnalisante . Mon attrait pour le vin et le commerce m’ont amené à choisir le MBA Wine and...

François-Xavier Fontaine

« Si je me suis inscrit à l’ISV, c’est avant tout parce que je voulais travailler dans le monde du vin et de la dégustation. J’ai appris dans cette école les bases commerciales liées au monde viticole, les fondamentaux de la viticulture, et l’essentiel de la...

Annabelle Vergnes

« Entre Février et Juillet 2014, j’ai eu l’opportunité de faire un stage de fin d’étude dans le domaine du vin à Shanghai. Pendant ces 6 mois, j’ai eu le temps de découvrir Shanghai, ville fascinante à la pointe du développement de la Chine où se côtoient modernité et...

Emeline Pilon

"A l’issue d’un BTS Négociation Relation Client, j’ai continué mon apprentissage dans le commerce tout en souhaitant me spécialiser dans le vin. Le Bachelor Commerce et Marketing du Vin proposé par l’ISV correspondait parfaitement à mes attentes. Les enseignements y...