Brochure &
programmes

La filière Spiritueux dans le monde et en France

L’histoire de la filière spiritueux

Une boisson spiritueuse est une boisson alcoolisée de titre alcoométrique volumique (TAV) minimum de 15°. Contrairement au vin, à la bière et au cidre obtenus par fermentation, les spiritueux sont obtenus par distillation, macération ou infusion de matières premières agricoles (fruits, fleurs, herbes, plantes, céréales…). On peut citer parmi les plus connues et consommées : le whisky, le Cognac, l’Armagnac, la Vodka, l’Armagnac, le Gin, le Rhum, …

L’origine des boissons spiritueuses est aussi ancienne que celle des vins ; on retrouve des traces de boissons alcoolisées durant la préhistoire. Le monde antique consomme cette boisson dont le nom tiré du latin « spiritus » a la réputation de transcender la nature humaine et de rentrer en communication avec le monde divin, souvent au cours de grandes fêtes orgiaques. Les gaulois fortement romanisés font une grande consommation d’hydromel.

 Au Moyen Age, sous l’impulsion de l’Eglise qui souhaite limiter les rites païens et grâce à la mise au point de l’alambic par les arabes, les premières eaux de vie issues de la distillation du vin apparaissent et sont utilisées à des fins médicinales. Bien qu’ayant perdu leur caractère mystique, les spiritueux ont la réputation de soigner l’âme et le corps. En France, l’Armagnac est largement répandu pour ses vertus thérapeutiques et souvent cités dans les écrits dès le XIIIème siècle. Jusqu’au XVème siècle, les alcools distillés sont vendus par les apothicaires. Le cognac introduit par les hollandais dès le XVIème siècle va devenir au fil des siècles une des boissons les plus appréciées dans le monde, présent aujourd’hui dans 150 pays.

Le 17ème siècle découvre de nouvelles boissons : thé, café, cacao et surtout l’eau potable délaissant ainsi les alcools. Mais à partir du 18ème siècle sous la double impulsion de la mécanisation des techniques de distillation et les rythmes pénibles de l’industrialisation, la consommation d’alcools s’intensifie jusqu’à introduire un nouveau phénomène appelé par Magnus Huss, un médecin suédois, alcoolisme. De nos jours, même si les enjeux de société font encore débat, les consommateurs sont sensibilisés à la notion de modération.

Les différents produits et zones de production de la filière spiritueux

La fédération française des spiritueux distingue 15 catégories principales mais on peut considérer qu’il y a deux grandes familles :

  • Les boissons spiritueuses « simples »  dites eaux de vie (armagnac, cognac, schnaps, vodka, rhum, whisky, tequila…) dont le goût et l’aspect proviennent majoritairement de la distillation , avec possibilité de vieillissement en fût de chêne.
  • Les boissons spiritueuses « composées » (gin, liqueurs, pastis, etc.) dont le goût et l’aspect proviennent surtout des ajouts d’arômes utilisés après la distillation.

Les zones de productions sont présentes dans le monde entier. Citons à titre d’exemples les principales et les produits « phare » :

  • La vodka est la boisson alcoolisée la plus consommée au monde, essentiellement dans les pays d’Europe de l’Est ( Russie, Pologne, Ukraine..) où elle est majoritairement produite.
  • Avec une production annuelle d’environ 1,5 milliards de bouteilles de Whisky et une centaine de distillerie en activité, l’Ecosse est le plus grand producteur de whisky au monde. Ce pays et l’Irlande souvent cité pour la grande qualité de ce breuvage consomment cet alcool depuis le XVIème siècle. Le whisky américain, appelé Bourbon, est issu d’au moins 51% de maïs est produit aux USA essentiellement dans le Kentucky.
  • Originaire du Japon le Saké (ou alcool de riz) est produit dans près de 1500 brasseries mais depuis quelques années le japon  s’illustre également dans la production de whisky.
  • Le Rhum, troisième boisson alcoolisée la plus vendue au monde a besoin d’un climat tropical  favorable à la culture de la canne à sucre dont il est issu . Caraïbes, pays d’ Amérique  Centrale  et du Sud mais aussi tous les départements français d’outre-mer ( Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion ) sont les principales zones de production.

On peut également citer parmi les boissons fortement consommées la Tequila produite à partir de l’agave et surtout la bière  qui fait partie des boissons alcoolisées du groupe 2 c’est-à-dire boissons fermentées non distillées dont la production est présente dans tous les pays du monde.

En bref, en 2020, la filière soutient 100 000 emplois directs et indirects et induit 2 millions de visiteurs par an dans le cadre du spiritourisme répartis dans les 51 indications géographiques recensées en France.

La dynamique export de la filière spiritueux

Malgré l’épisode Covid, les derniers chiffres données par FEVS concernant les exportations sont très encourageants.

Porté par la réouverture des CHR et des échanges mondiaux, le bilan de l’année 2021 est très positif :

Le volume échangé est quasi identique à celui de 2019 (54.5 millions de caisses de 12  bouteilles vendues soit une évolution de 12.4 % par rapport à 2020. Le cognac représente à lui seul 33.5 % des exportations ; la vodka, 20% et le Brandy 14%.

 Le Chiffre d’affaires est en forte progression également et représente 4.9 milliards d’euros en 2021 ; en hausse de 1.1 milliard par rapport à l’année précédente. Cette forte hausse bénéficie surtout au cognac qui représente 73.7 % des valeurs des spiritueux. Les liqueurs et le rhum portés par l’attrait de la mixologie connaissent eux aussi une forte valorisation de leur prix.

Les Etats Unis et la Chine sont les premiers contributeurs aussi bien en volume qu’en valeur. Malgré le Brexit, le Royaume-Uni reste bien orienté sur l’achat de spiritueux et pour la première fois des pays africains font leur apparition dans la liste des importateurs.

VOUS AVEZ UN PROJET ? NOTRE ÉQUIPE RÉPOND À VOS QUESTIONS

Actualités ISV

Véronique Soulié notre fondatrice intronisée au sein de la Confrérie Art de Vivre par Gérard Bertrand

Notre directrice et fondatrice Véronique Soulié intronisée au sein de la Confrérie Art de...

L’ISV dans le Terre de Vins de janvier 2022

Chaque année en janvier, le magazine Terre de Vins propose un dossier spécial formations. L'ISV...

Reconfinement et visites professionnelles : on s’adapte

Les mesures sanitaires actuellement en vigueur nous empêchent de réaliser les visites...

Séminaires vignobles : Bordeaux, Bourgogne et Rhône

En parallèle des cours de dégustation et de géo-viti dispensés à l’ISV, nos étudiants...

La RVF : Les diplômes pour faire carrière dans le commerce du vin

Vous souhaitez devenir sommelier, caviste, commercial ou tout autre professionnel du...

L’ISV fête ses 10 ans !

L'ISV fête ses 10 ans En septembre 2023, l'ISV a fêté ses 10 années d'existence. La remise...

L’ISV partenaire du Big Bang du Vin Figaro

Big Bang du vin Le Figaro : L'ISV et Moët Hennessy partenaires de la première édition consacrée...

Le rhum, premier spiritueux de France

Le rhum, premier spiritueux de France Le baromètre 2023 de l’agence Sowine confirme encore...

Etiquetage du vin : les nouvelles règles

Les nouvelles règles de l’étiquetage du vin.La transparence, ce n’est pas que pour les...

Le « sans alcool » ne connait pas la crise

Le « sans alcool » ne connait pas la criseLe bingo du « zéro »Dans la culture française,...

L’ISV fête ses 10 ans !

L'ISV fête ses 10 ans En septembre 2023, l'ISV a fêté ses 10 années d'existence. La remise...

L’ISV partenaire du Big Bang du Vin Figaro

Big Bang du vin Le Figaro : L'ISV et Moët Hennessy partenaires de la première édition consacrée...

Le rhum, premier spiritueux de France

Le rhum, premier spiritueux de France Le baromètre 2023 de l’agence Sowine confirme encore...

Etiquetage du vin : les nouvelles règles

Les nouvelles règles de l’étiquetage du vin.La transparence, ce n’est pas que pour les...

Le « sans alcool » ne connait pas la crise

Le « sans alcool » ne connait pas la criseLe bingo du « zéro »Dans la culture française,...

Julien Guili

Originaire du Gard, mes parents sont viticulteurs et nous partageons la même passion : Le monde du vin. Cependant, je ne me voyais pas travailler avec eux si tôt. J’ai terminé mon BTS Viticulture et Œnologie à l’âge de 22 ans. Je ne savais pas du tout vers quels...

Margot Inzirillo

J’ai pris la décision d’intégrer l’ISV pour approfondir mes compétences dans le vin mais également pour en apprendre davantage sur le marketing spécialisé V&S. Un programme complet qui m’a permis par la suite d’effectuer un stage en entreprise de 6 mois au sein...

Alain Rousseaux

Diplômé d’un BTSA Viticulture-Oenologie, j’ai eu la volonté de me spécialiser dans le Commerce et le Marketing des Vins et Spiritueux car j’ai l’intime conviction que pour réussir à vendre un produit, il est essentiel de savoir comment celui-ci a été élaboré....

MARIE LOYAU

Après un BTS Tourisme, j’ai voulu me spécialiser dans un domaine spécifique. En effet, le vin m’a toujours intéressé et passionné. Ce qui me plaît dans cette filière ? C’est que nous apprenons toujours de nouvelles choses,  dégustons de nouveaux produits, et ce...

SARAH AUBRY-CAILLOT

L’ISV propose un accompagnement pendant la formation lors de nos recherches de stage, mais va au-delà de la formation en publiant de nombreuses offres d’emploi de façon régulière sur la page interne dédiée aux Alumni. Grâce à ce réseau j’ai postulé et décroché mon...

Allison Beaume

J’ai eu la chance d’intégrer l’Entreprise RHONEA pour mon stage professionnel de 6 mois. J’y ai occupé la fonction d’Assistante commerciale Export Europe. Une immersion m’ayant permis de comprendre le fonctionnement des marchés Européens et ainsi des...

CHARLOTTE BORY

J’ai choisi d’intégrer l’ISV car je souhaitais une formation qui me permette d’intégrer le marché professionnel rapidement. Contrairement à mon parcours scolaire classique, issue de grandes écoles, je voulais cette fois-ci un institut à taille humaine, une classe...

Marie-Pierre Rouanet

Après avoir travaillé dans l’industrie pharmaceutique, j’ai décidé de changer de vie et de me réorienter dans le vin en reprenant la gestion du domaine familial de mon mari. Pour cela, je me suis inscrite à l’ISV dans la formation MBA 2 Wine & Spirits...

MAXENCE JACQUOT

En 2017 j'ai intégré le Bachelor Commerce & Marketing des Vins et Spiritueux. Après mon stage à la Maison Thienot comme commercial pour les Champagnes Canard-Duchêne, j'ai choisi de continuer mes études à l'ISV en MBA Wine & Spirits International...

Diane Jurdyc et Alice David

Alice : " Mon intérêt pour le vin s‘est développé lors d’un stage dans un négoce de vin, dans le cadre de mon BTS Assistant(e) de Gestion. J’ai décidé de m’inscrire à l’ISV pour en apprendre plus sur les opportunités qu’offre le secteur vitivinicole. J’y ai...

Ewa Crétois

Après mon master LEA, j'ai décidé de conjuguer mon amour pour le vin et pour les langues. L'ISV m'a offert la possibilité de me professionnaliser en un temps record, de rencontrer bon nombre de professionnels de la filière vin. Ce que je retiendrai le plus de...

Adélaïde Julien

Je suis arrivée à l'ISV après avoir travaillé en tant que sommelière à Paris et, ce qui m'a séduit dans cette école, c'est l'importance donnée à l'entreprise. J'ai pu en un an acquérir de nombreuses notions sur le marché du vin. Merci à l'ISV pour son...

Jianqi Wu

J’ai effectué le Bachelor et le MBA Wine and Spirits International Management à l’ISV de Montpellier. L'entreprise dans laquelle j'ai effectué mon stage defin d'étude en MBA m'a embauché à l'issue de celui-ci. Je suis chargé de missions en Asie pour l’Agence...

Pauline Gibert

Mon entrée en Bachelor Commerce et Marketing des Vins et Spiritueux aura marqué un tournant décisif de ma carrière professionnelle. Après un BTS Commerce International et un goût certain pour la filière vin, j’ai intégré l’ISV sous la recommandation d’une personne...

Antoine Verniaut

Après un DUT en Techniques de Commercialisation et fort de quelques expériences enthousiasmantes autour de la commercialisation des vins, j’ai décidé de me spécialiser dans ce secteur. L’institut supérieur du Vin m’a donc permis d’acquérir connaissances et...

Tiphaine Heitz

Après un cursus dans le commerce des vins et l’œnotourisme, j’ai souhaité poursuivre mes études à l’Institut Supérieur du Vin car la formation MBA2 Wine & Spirits International Management venait dans la logique et en complément de mon cursus scolaire...

Martin Guilloteau

Diplômé d’un Bachelor en Marketing et après une année passée à travailler à l’étranger, je souhaitais compléter mon diplôme avec une formation plus spécialisée et professionnalisante . Mon attrait pour le vin et le commerce m’ont amené à choisir le MBA Wine...

François-Xavier Fontaine

Si je me suis inscrit à l’ISV, c’est avant tout parce que je voulais travailler dans le monde du vin et de la dégustation. J’ai appris dans cette école les bases commerciales liées au monde viticole, les fondamentaux de la viticulture, et l’essentiel de...